() ()

Sol parquets

Le parquet massif et le parquet contrecollé.

Ce dernier comporte trois couches de différents matériaux qui apporte une meilleure stabilité dimensionnelle que le parquet massif. Le parquet étant un élément naturel, il a tendance à bouger avec le temps. Dans ce cas précis, cette évolution temporelle est réduite par les trois couches posées perpendiculairement. Il est plus économique en ressources naturelles, en comparaison du parquet massif.

Considéré comme le parquet traditionnel, plus noble que le contrecollé, le parquet massif est aussi plus cher puisqu’il n’est fait que d’une seule et même couche de bois épaisse.

Il nécessite aussi d’être poncé et verni alors que le contrecollé est déjà verni en usine.

Le stratifié, quant à lui, n’est pas fait de bois. Il est constitué d’un matériau composite qui recrée l’aspect du bois.

Depuis les années 1980, le parquet flottant s’implante dans de nombreuses habitations. Découverte de ce revêtement de sol moderne, à l’entretien facile. Il est trois à quatre fois moins cher que le parquet. Sa pose est toujours flottante. "

Le stratifié a été longtemps taxé de plus bruyant que le parquet mais le développement récent des sous couches de plus en plus performantes a amoindri cet inconvénient. D’autre part, tous les revêtements stratifiés possèdent un système autobloquant de pose sans colle.

Le stratifié et le bois n’ont donc ni le même usage, ni le même effet. Le stratifié est plus usuel et plus économique alors que le parquet bénéficie de notions de caractère et de pérennité.

Il existe toutefois une alternative au choix entre bois et stratifié. Un autre revêtement de sol a récemment fait son apparition chez les fabricants, sous le nom de feuille de plaquage. Il est composé de matériaux compositex en couche inférieure, et d’une couche de plaquage de bois de moins de 2mm d’épaisseur sur la couche supérieure. Il ne peut toutefois pas avoir la dénomination parquet, mais il possède le naturel du bois et les avantages usuels et tarifaires du stratifié.

La rénovation du parquet dépend de sa nature et de son degré de dégradation. Plus la lame est épaisse, plus on peut la rénover, la poncer notamment, changer sa couleur et sa teinte.

www.quick-step.com